Actualités

Samedi 17 juin, le SIETREM inaugurait son tout nouveau centre de tri situé à Saint-Thibault-des-Vignes, face à l’unité de valorisation énergétique.

C’est grâce à une gestion saine et rigoureuse de son budget que le SIETREM a pu autofinancer ce centre de tri à la conception architecturale soignée. La sensibilisation des publics étant au cœur des préoccupations du SIETREM, un circuit de visite avec vue panoramique sur l’installation a été imaginé pour permettre aux visiteurs de comprendre le fonctionnement du centre de tri.

- Des innovations intégrées au projet

Bâtiment administratif de Haute Qualité Environnementale, récupération d’énergie des compresseurs, préparation mécanique poussée (criblage et tri optique), système breveté Veolia TSA2 pour la séparation des déchets creux (permettant de trier les nouvelles résines rigides en extension consignes de tri), séparation par la « Griffe » de NEOS des films et mise en balles au fil de la production, intégration de 5 tapis de tri de flux homogènes pour un sur-tri qualité, automatisation de la mise en balles… sont autant d’innovations que comporte ce nouveau centre de tri à l’architecture soignée et en totale harmonisation avec le siège du SIETREM situé juste en face.

 Quelques chiffres

> Capacité du centre de tri : 10 tonnes / heure (capacité technique : 30 000 tonnes par an – 25 000 tonnes par an autorisées)

> Surface du terrain : 9 194 m2 / Bâtiment : 4653 m2

> 120 convoyeurs ont été installés au sein du centre de tri (mis bout à bout, cela représenterait la distance d’un kilomètre) et 1000 m2 de passerelles ont été posées

> 150 équipements permettent le bon fonctionnement de l’installation

> 20 personnes travailleront sur le site quotidiennement

IMG 9303

IMG 9513

DSC 0356

DSC 0404

DSC 0192

IMG 9615

DSC 0157DSCN2786

DSC 0096

Le nouveau centre de tri du SIETREM, situé rue du Grand Pommeraye à Saint-Thibault-des-Vignes, sera prochainement opérationnel. Le constat d’achèvement des travaux a été effectué le 9 mars. À l’issue de cette échéance, une période de 13 semaines de mise en service industrielle a débuté et des essais de performances sont en cours. La réception du bâtiment est prévue pour la mi-juin 2017.
Ce nouveau centre de tri permettra de se conformer à la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui prévoit d’étendre progressivement les consignes de tri à l’ensemble des emballages plastique sur l’ensemble du territoire avant 2022. À noter que cette installation automatisée est dotée de plusieurs trieurs optiques qui permettront d’améliorer la qualité du tri et les conditions de travail du personnel.

Dans le cadre du plan de relance pour le recyclage conduit par Eco-Emballages, les colonnes d’apport volontaire dédiées aux emballages en verre (bouteilles, pots, bocaux) seront toutes remplacées par de nouvelles bornes avant la fin du premier trimestre 2017. Plus esthétiques et insonorisées, les nouvelles colonnes d’apport volontaire sont accessibles aux personnes à mobilité réduite (opercule plus bas). À noter que le nouveau système de préhension anti-basculement permet d’améliorer la collecte et la sécurité des équipages en charge du vidage.

Retrouvez les emplacements des points d’apport volontaire sur le site www.consignesdetri.fr

Suite à l’essai concluant de 2016, le SIETREM a souhaité reconduire le service de déchetterie mobile en 2017. Pour en profiter, les habitants devront se munir de leur badge d’accès en déchetterie (ou justificatif de domicile de moins de 3 mois) et de leur pièce d’identité. Située rue du Moulin à vent à Thorigny-sur-Marne, la déchetterie mobile s’implantera 2 samedis par mois à compter d’avril jusqu’à octobre (sauf août). Les quantités déposées sont limitées à 1 m3 (y compris pour les déchets verts) par jour, par foyer et par véhicule.

Liste des déchets acceptés :

* Cartons

* Déchets divers, petits mobiliers

* Ferrailles et métaux non ferreux

* Piles, accumulateurs

* Déchets de jardin : tontes, feuilles et petits branchages sans sac plastique

* Déchets ménagers spéciaux : peintures, solvants, acides, bases, bombes aérosols issues du bricolage bien vidées, produits phytosanitaires, médicaments, radiographies.

* Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques (DEEE) : petits appareils électroménagers (PAM), écrans, ampoules, néons et de façon générale tout petit objet contenant un composant électrique ou électronique
* Capsules Nespresso

Dates d’implantation de la déchetterie mobile :

> 8 et 22 avril
> 13 et 20 mai
> 10 et 24 juin
> 8 et 22 juillet
> 9 et 23 septembre
> 7 et 21 octobre 2017

De 14h à 18h

A noter que l’accès à la déchetterie est interdit aux artisans-commerçants à titre professionnel et est strictement limité aux véhicules de tourisme et à tout véhicule de PTAC inférieur à 3,5 tonnes.
Ne sont pas autorisés les camions « plateau », les véhicules identifiés aux noms des sociétés, commerçants, artisans et les véhicules tôlés.

A l'occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets, le SIETREM a lancé l'opération "Re-cyclo" en partenariat avec "Marne et Gondoire à Vélo". Les bénévoles de cette association recupèrent les anciennes bicyclettes déposées à la déchetterie de Saint-Thibault-des-Vignes pour les remettre en état avant de les prêter ou de les revendre à un prix symbolique. Vous savez maintenant comment donner une seconde vie à vos vieux vélos !

Une benne destinée au mobilier a été installée à la déchetterie de Chanteloup-en-Brie (à l'instar des déchetteries de Noisiel et Saint-Thibault-des-Vignes). Vous pouvez y déposer vos meubles, literie, canapé, fauteils, tables... Les déchets ainsi récupérés dans cette benne seront ensuite collectés et recyclés par Eco-Mobilier, l'éco-organisme qui perçoit l'éco participation prélevée sur chaque mobilier vendu et qui se charge de la valorisation de ces déchets en partenariat avec les collectivités. Quand on sait qu'une famille de 4 personnes jette près de 80 kg de mobilier par an, l'intérêt social et environnemental n'est plus à démontrer ! En 2015, 93 tonnes de mobilier ont ainsi été collectées sur les déchetteries de Noisiel et Saint-Thibault-des-Vignes.

Le SIETREM a mis en place le dispositif "Gourmet Bag" auprès des restaurateurs volontaires implantés sur son territoire. L'objectif de cette opération : éviter le gaspillage alimentaire en proposant aux clients d'emporter chez eux la nourriture non consommée pendant leur repas. A ce jour, environ 50 restaurants ont été dotés de contenants recyclables en aluminium et de kits de communication gracieusement fournis par le SIETREM. A charge pour les restaurateurs volontaires de péréniser cette opération éco-citoyenne. Les restaurateurs concernés sont identifiables grâce à un autocollant apposé sur leurs vitrines. Si vous êtes restaurateur et que vous souhaitez également profiter de ce dispositif, contactez le SIETREM : communication@sietrem.fr / 0 800 770 061.

 


Le SIETREM rappelle qu’il collecte et traite uniquement les déchets ménagers


L’accès aux déchetteries est interdit aux artisans, commercants et entreprises. Leurs déchets d’activité ne sont pas collectés par le SIETREM.
Dans la loi de 1975, les entreprises sont responsables de leurs déchets. Cette obligation ne concerne pas seulement les déchets dangereux ou spéciaux des industries, mais aussi les déchets banals d’activité, qui sont assimilables aux déchets des ménages et peuvent suivre des filières de traitement similaires (déchets de restauration, déchets d’emballage, plastique, papier, carton…).


Les entreprises disposent, en règle générale, de deux possibilités : éliminer elles-même leurs déchets lorsqu’elles disposent d’installations appropriées dans leurs enceintes, ou avoir recours à un prestataire privé, dans le cadre d’un contrat ou d’une opération collective à l’échelle d’une zone d’activité.


Par ailleurs et d’après les articles R 543-66 à R 543-74 du Code de l’environnement, les commerçants, artisans, et petites entreprises sont tenus de faire valoriser leurs déchets d’emballages.