Actualités

Afin de lutter contre les dépôts de déchets aux pieds des Points d’Apport Volontaire Enterrés (PAVE), la signalétique des bornes est en cours de renouvellement dans l’éco-quartier des Roseaux de Montévrain.

Ce nouvel habillage a pour but d’aider les habitants à identifier plus facilement les différents flux (ordures ménagères, emballages / papiers et verre) et à mieux respecter les consignes de tri.

Il s’inscrit dans la continuité de la campagne de communication menée par le SIETREM en collaboration avec la ville de Montévrain visant à réduire les dépôts au sol et autres incivilités commises autour des PAVE.
Pour rappel, une campagne d’affichage ainsi que des opérations évènementielles ont été menées précédemment au sein de l’éco-quartier afin d’attirer l’attention des habitants sur ces nuisances et de les sensibiliser au bon geste de tri.

Cette nouvelle signalétique sera également installée sur les PAVE de l’éco-quartier du Sycomore de Bussy-Saint-Georges.

 

Sans titre 12Sans titre 13

Sans titre 14Sans titre 15

Sans titre 16Sans titre 17

Vos cartouches à jet d’encre ou vos toners sont usagés et vous ne savez pas comment les éliminer ? Déposez-les dans l’une des 5 déchetteries du SIETREM ! Depuis le mois de juillet 2021, de nouveaux contenants destinés à recevoir ce type de déchets sont à votre disposition. Pour faciliter votre geste de tri, il est conseillé de laisser l’enveloppe en plastique ou le carton d’emballage autour de vos produits usagés (les emballages seront retriés).
 
Vos anciens consommables d’impression seront ensuite récupérés par l’entreprise adaptée Printerre, qui emploie plus de 60 % de personnes en situation de handicap. Ils bénéficieront alors d’une seconde vie et pourront être réutilisés grâce au remplacement des pièces usés ou valorisés afin de créer de nouveaux objets.
 
Un geste solidaire !
 
Ces nouveaux contenants ont été installés dans le cadre de l’opération « Solidarité cartouches ». Grâce à la vente de ces produits réemployés, un don sera fait à l’association "le rire médecin", partenaire de cette collecte solidaire, qui forme et emploie des clowns hospitaliers dans les services pédiatriques.

Une étude sur la communication du SIETREM vient de débuter ! Cette opération a pour objectif de mesurer la notoriété du syndicat, de déterminer les besoins des habitants en termes d’informations et de définir les axes d’évolution pour améliorer ses outils de communication.

Si vous faites partie du panel, vous serez peut-être sollicités par téléphone. Les résultats de l’enquête vous seront communiqués prochainement.

Merci d’avance pour votre implication et pour le temps que vous y consacrerez !

Dans le cadre d’un partenariat avec les étudiants de la chaire d’économie sociale et solidaire de l'Université Gustave Eiffel, le SIETREM participe au #RecyclageChallenge organisé par Orange et Emmaüs International.

L’objectif de ce concours est de récupérer 25 000 mobiles, tablettes et accessoires (chargeurs, oreillettes…) afin de les recycler, de créer des emplois et de soutenir Emmaüs International.

Pour y parvenir, le SIETREM et les étudiants mettent en place une collecte solidaire et citoyenne. Pour cela, des boîtes spécifiques dédiées à la récupération de ces appareils sont installées dans les déchetteries de Chanteloup-en-Brie, Chelles, Noisiel et Saint-Thibault-des-Vignes ainsi que dans l’enceinte de l’Université Gustave Eiffel. 

> Pourquoi participer ?

En récupérant 25 000 téléphones, tablettes, accessoires… un emploi sera créé ou maintenu en France. Les mobiles et tablettes encore en état de marche seront reconditionnés puis revendus d’occasion dans un pays émergent. Quant à ceux qui ne fonctionnent plus, ils seront recyclés dans le respect de l’environnement : les matières dangereuses seront traitées et les métaux récupérés.

L’intégralité des bénéfices de cette opération sera reversée par Orange à Emmaüs International.

Le mardi 6 juillet 2021 matin, Michèle HURTADO, Vice-Présidente du SIETREM et Adjointe au Maire de la ville de Champs-sur-Marne, ainsi qu’un éco-agent du syndicat étaient présents à l’école Le Luzard de Champs-sur-Marne afin de récompenser les élèves vainqueurs du concours inter-écoles de collecte des piles et petites batteries usagées organisé par le SIETREM du 3 au 21 mai dernier.

Grâce à leur geste de tri, ils ont collecté 255,2 kg de piles et petites batteries usagées (soit 2,03 kilos par enfant).

Durant cette matinée, tous les enfants de l’école ont reçu un stylo en plastique recyclé. Une clé USB a été distribuée à chaque élève de CM2 scolarisés en 6e l’année prochaine. 10 jeux de société et 7 livres ludiques et pédagogiques sur la thématique de l’environnement ont été offerts pour l’ensemble de l’école. Des diplômes du « recycleur de piles » et de la documentation ont déjà été transmis aux enfants lors des pesées.

 
Un grand bravo à tous les élèves de l’école Le Luzard pour cette première place !
 
> Rappel sur le concours inter-écoles de collecte des piles et petites batteries usagées :
 
Ce concours a été organisé en partenariat avec l’éco-organisme COREPILE qui assure le recyclage des piles et petites batteries usagées. L’objectif était de sensibiliser les enfants au tri et au recyclage de ce type de déchet. En effet, bien trier les piles et petites batteries permet de valoriser les métaux qu’elles contiennent (Fer, Nickel, Cobalt, Zinc) et de réduire le volume de métal à puiser dans les ressources naturelles. Jusqu’à 80 % des métaux sont réutilisés dans l’industrie.
Le recyclage des piles permet également de réduire le volume de déchets ménagers à traiter et d’éliminer de façon responsable et dans le respect de l’environnement les substances dangereuses qu’elles contiennent (métaux lourds).
 
Grâce à l’implication des élèves des 34 écoles participantes, 2 843 kilos de piles ont été collectés, soit 287 kilos de plus que lors de l’édition 2019.
 
DSC 0295DSC 0310DSC 0316
 
 

Un nouveau service de collecte en porte-à-porte des déchets verts est proposé dans la commune de Bussy-Saint-Georges.

Malheureusement, nos équipes constatent que les consignes de bonne présentation ne sont pas respectées, ce qui entraîne de nombreux refus de collecte.

Retrouvez ci-dessous les indications à suivre afin que le prestataire de collecte puisse ramasser les déchets verts :

> Les branchages ne doivent pas excéder 1,20 m de longueur et 10 cm de diamètre, 25 kg, et doivent être présentés en fagots liés à l’aide d’un lien biodégradable (ficelles en plastique, en nylon ou métalliques interdites).
> Les autres déchets verts (gazons, feuilles, déchets floraux et de massifs) doivent être présentés soit dans des sacs en papier biodégradable, soit dans des bacs ou récipients en bon état munis de 2 poignées et n’excédant pas 25 kg.
> Pas de présentation en sacs en plastique ni en sacs dits biodégradables autres qu’en papier.
> Le dépôt est limité à 1 m3 par collecte.

• Déchets acceptés :

Tontes de gazons, feuilles, tailles de haies et d’arbustes ou d’arbres, déchets floraux et de massifs… provenant des jardins des particuliers.

• Déchets refusés :

La partie fermentescible des ordures ménagères des ménages, les déchets verts des espaces publics ou privés collectés par les services techniques des villes ou les entreprises. Sont exclus : terre, cailloux, bois de construction, palettes et fumiers, souches d’arbres.

Consultez le guide de la bonne présentation des déchets verts en cliquant sur ce lien.

Le mardi 22 juin, les élèves de l’école Pierre Villette ont été récompensés pour avoir obtenu la 2ème place du concours inter-écoles de collecte des piles et petites batteries usagées.

En présence de Christian Plumard, 2e Vice-Président du SIETREM et 1er Adjoint au Maire de Saint-Thibault-des-Vignes et d’un éco-agent du syndicat, chaque enfant de l’établissement a reçu un frisbee, un stylo (tous deux fabriqués à partir de matières recyclées), un diplôme du petit recycleur et un magnet. Des livres ont également été offerts pour l'ensemble de l’école ainsi qu'un jeu de société fourni par l'éco-organisme @Corepile.

Félicitations aux élèves pour les 310 kg de piles et petites batteries collectés soit 1,91 kg par élève).

 

DSC 0186DSC 0209DSC 0218

Du 30 juin au 3 juillet 2021, le SIETREM, en collaboration avec la Ville de Montevrain, mène une opération de sensibilisation à la bonne gestion des déchets sur la place de l’école Eugène Isabey, dans l’éco-quartier des Roseaux. 

Christian Robache, Président du syndicat et Maire de la commune et son 1er adjoint Serge Dujarrier ont participé à la journée de lancement de cette opération au cours de laquelle les ambassadeurs du tri ont sensibilisé les habitants de l'éco-quartier au bon fonctionnement des Points d’Apport Volontaire Enterrés (PAVE) et ont rappelé les consignes de tri à respecter. Les enfants du centre de loisirs Eugène Isabey sont également venus tester leurs connaissances sur le tri des déchets en jouant au basket tri. 

Afin d'attirer l'attention de la population et de changer les mauvaises habitudes de certains habitants, une "scène de crime" a été réalisée avec des déchets collectés au pied des PAVE par les services techniques de la ville. Pour information, les dépôts au pied des PAVE sont strictement interdits. La police municipale, présente sur cet événement, n'a pas manqué de rappeler que les auteurs de ce type de méfaits encourent jusqu’à 1 500 € d’amende.

Les prochains rendez-vous : Retrouvez les éco-agents sur la place de l’école Eugène Isabey de Montévrain le jeudi 1er et vendredi 2 juillet de 16h à 19h et le samedi 3 juillet de 10h à 19h.

 

205542462 1471683949846576 7150745474922614837 nDSC 0311DSC 0302

Dans une démarche d’amélioration, de développement et de modernisation de ses services, le SIETREM réalise un sondage de satisfaction afin de prendre en compte les besoins de la population de son territoire.

Si vous souhaiter donner votre avis sur les services du SIETREM, merci de répondre au questionnaire ci-dessous. 

Le temps nécessaire pour y répondre est estimé à environ 4 minutes.

Nous vous remercions d’avance pour l’intérêt que vous y porterez.

Communiqué - mercredi 9 juin 2021

 

Afin de proposer un maillage territorial cohérent et adapté aux besoins de la population, le SIETREM a pour projet de construire une 6e déchetterie sur un terrain proposé par la ville de Thorigny-sur-Marne. Initié il y a plus de 6 ans à la demande du Maire en place à cette époque, ce projet répond aux besoins exprimés par les communes adhérentes au syndicat pour servir ses habitants. La situation géographique de cette 6e déchetterie permettra aux usagers du nord-est du territoire (Thorigny-sur-Marne, Pomponne, Dampmart, Carnetin, Lesches, Chalifert et Jablines, soit un bassin de population d’environ 21 000 habitants) d’accéder plus facilement à ce type de structure. Grâce à cet équipement supplémentaire, le SIETREM encourage les habitants à valoriser leurs déchets, dans le respect de la règlementation et de l’environnement. 

Cette déchetterie s’intègre dans le projet d’aménagement de la 3e tranche des Vallières. L’aménagement envisagé sur ce terrain est exclusivement dédié à ce mini centre de tri de proximité qui intégrera une zone de réemploi permettant de diminuer la quantité de déchets en redonnant vie à certains objets. Cet équipement se substituera aux déchetteries mobiles qui accueillent environ 750 habitants par an.

 

> Le choix de la localisationdech plan

 L’équipement sera implanté au sein de la ZAC des Vallières, sur un terrain proposé par la ville de Thorigny-sur-Marne, à l’écart des habitations et sur une parcelle de 7 600 m2. Parce que la préservation de la nature est au coeur des préoccupations du syndicat, les voies d’accès à ce terrain seront définies selon les volontés de la commune et dans le plus grand respect des règles environnementales. 

 

> Un accès facilité pour les habitants

Cette nouvelle déchetterie, moderne et fonctionnelle, permettra de réduire le délai de parcours pour les habitants des communes implantées au nord de la Marne. En effet, actuellement, la déchetterie la plus proche de cette partie du territoire du SIETREM se situe à Saint-Thibault-des-Vignes. Les difficultés de circulation au niveau du « Pont en x » engendrent des temps de trajets importants, notamment aux heures de grande affluence. Aussi, l’implantation d’une déchetterie à Thorigny-sur-Marne permettra aux habitants d’accéder à l’équipement en moins de 10 minutes, limitant ainsi l’empreinte carbone.

Compléter le maillage des déchetteries permettra également de fluidifier les accès et de diminuer les temps d’attente à l’entrée des équipements.

 

> À quelle échéance ?

Ce projet d’implantation d’une 6e déchetterie est soumis à des démarches administratives liées au Plan Local d’Urbanisme et aux Orientations d’Aménagement et de Programmation souhaitées pour cette zone. À noter que la communauté d’agglomération de Marne et Gondoire est chargée de mener des études pour optimiser l’aménagement de toute la parcelle. En prenant en compte les délais incompressibles liés à la procédure, cet équipement pourrait voir le jour en 2024. Coût estimatif du chantier : 1 800 000 €, financés par le SIETREM.

 

Sans titre 3

 > Qu’est-ce qu’une déchetterie ?

Une déchetterie est un centre de tri de proximité qui accueille certains déchets des particuliers qui ne sont pas pris en charge lors des collectes en porte-à-porte en raison de leur volume ou de leur nature : produits toxiques, inflammables, polluants, déchets verts, gravats, ferrailles… Ces déchets sont ensuite acheminés, selon leur typologie, vers les filières de valorisation adaptées. Ces déchets sont triés et traités dans le respect de l’environnement. Ils sont valorisés en matière ou en énergie, ce qui permet d’économiser les res-sources naturelles.



> La déchetterie n’est pas une décharge

Ne pas confondre déchetterie et décharge ! Contrairement aux déchetteries du SIETREM, les décharges reçoivent des déchets en mélange. Les déchets qui y sont apportés ne sont pas valorisés mais enfouis. En raison de leur nature, les déchets accueillis fermentent et provoquent des nuisances olfactives, à l’inverse des déchetteries, qui n’acceptent pas de déchets ménagers organiques.

 

Halte aux idées reçues !

Contrairement à certaines croyances, une déchetterie ne génère pas de nuisances ! Les typologies de déchets acceptées en déchetterie (déchets verts, déchets électriques et électroniques, déchets ménagers spéciaux : peintures, solvants, produits phytosanitaires…, mobiliers encombrants, ferrailles et gravats…) n’engendrent pas d’odeurs. En termes de bruit, de faibles nuisances sonores liées au trafic des véhicules et à l’enlèvement des bennes peuvent être observées en journée, aux horaires d’ouverture de l’équipement. Enfin, la localisation du terrain, au sein d’une zone d’activités, se prête totalement à ce type de service puisque les habitations les plus proches sont situées à plusieurs centaines de mètres. De ce fait, aucune nuisance n’est à craindre pour les Thorigniens.

 

 > Le SIETREM, acteur de la transition écologique

Ce nouveau service de proximité s’intègre dans une politique globale de gestion des déchets et dans un plan d’actions de lutte contre les dépôts anarchiques en tout genre. Le SIETREM s’inscrit dans une démarche éco-responsable et vertueuse dont le principal objectif est de développer un modèle durable et respectueux de l’environnement. C’est donc dans cette optique qu’un projet de création de réseau de chaleur est à l’étude et que des solutions pour la valorisation des biodéchets seront déployées à court terme. Citons également la mise en service du futur centre de tri des emballages ménagers, équipement à la pointe de la technologie qui devrait être opérationnel au second semestre 2022. Les performances de ce nouveau centre optimiseront la qualité du tri, ce qui permettra d’économiser un maximum nos précieuses matières premières.

 

À propos du SIETREM
Syndicat de collecte et de traitement des déchets ménagers, le SIETREM compte 31 communes adhérentes, soit un bassin de population de 308 000 habitants. Le syndicat assure la collecte, le traitement et la valorisation d’environ 143 000 tonnes de déchets par an. Le SIETREM a également pour mission de sensibiliser, d’informer et d’accompagner les habitants dans leurs gestes de prévention et de tri des déchets afin de préserver un maximum l’environnement. La politique du syndicat s’inscrit dans une démarche novatrice, dynamique, vertueuse et tournée vers l’économie circulaire.