Communiqué - mercredi 9 juin 2021

 

Afin de proposer un maillage territorial cohérent et adapté aux besoins de la population, le SIETREM a pour projet de construire une 6e déchetterie sur un terrain proposé par la ville de Thorigny-sur-Marne. Initié il y a plus de 6 ans à la demande du Maire en place à cette époque, ce projet répond aux besoins exprimés par les communes adhérentes au syndicat pour servir ses habitants. La situation géographique de cette 6e déchetterie permettra aux usagers du nord-est du territoire (Thorigny-sur-Marne, Pomponne, Dampmart, Carnetin, Lesches, Chalifert et Jablines, soit un bassin de population d’environ 21 000 habitants) d’accéder plus facilement à ce type de structure. Grâce à cet équipement supplémentaire, le SIETREM encourage les habitants à valoriser leurs déchets, dans le respect de la règlementation et de l’environnement. 

Cette déchetterie s’intègre dans le projet d’aménagement de la 3e tranche des Vallières. L’aménagement envisagé sur ce terrain est exclusivement dédié à ce mini centre de tri de proximité qui intégrera une zone de réemploi permettant de diminuer la quantité de déchets en redonnant vie à certains objets. Cet équipement se substituera aux déchetteries mobiles qui accueillent environ 750 habitants par an.

 

> Le choix de la localisationdech plan

 L’équipement sera implanté au sein de la ZAC des Vallières, sur un terrain proposé par la ville de Thorigny-sur-Marne, à l’écart des habitations et sur une parcelle de 7 600 m2. Parce que la préservation de la nature est au coeur des préoccupations du syndicat, les voies d’accès à ce terrain seront définies selon les volontés de la commune et dans le plus grand respect des règles environnementales. 

 

> Un accès facilité pour les habitants

Cette nouvelle déchetterie, moderne et fonctionnelle, permettra de réduire le délai de parcours pour les habitants des communes implantées au nord de la Marne. En effet, actuellement, la déchetterie la plus proche de cette partie du territoire du SIETREM se situe à Saint-Thibault-des-Vignes. Les difficultés de circulation au niveau du « Pont en x » engendrent des temps de trajets importants, notamment aux heures de grande affluence. Aussi, l’implantation d’une déchetterie à Thorigny-sur-Marne permettra aux habitants d’accéder à l’équipement en moins de 10 minutes, limitant ainsi l’empreinte carbone.

Compléter le maillage des déchetteries permettra également de fluidifier les accès et de diminuer les temps d’attente à l’entrée des équipements.

 

> À quelle échéance ?

Ce projet d’implantation d’une 6e déchetterie est soumis à des démarches administratives liées au Plan Local d’Urbanisme et aux Orientations d’Aménagement et de Programmation souhaitées pour cette zone. À noter que la communauté d’agglomération de Marne et Gondoire est chargée de mener des études pour optimiser l’aménagement de toute la parcelle. En prenant en compte les délais incompressibles liés à la procédure, cet équipement pourrait voir le jour en 2024. Coût estimatif du chantier : 1 800 000 €, financés par le SIETREM.

 

Sans titre 3

 > Qu’est-ce qu’une déchetterie ?

Une déchetterie est un centre de tri de proximité qui accueille certains déchets des particuliers qui ne sont pas pris en charge lors des collectes en porte-à-porte en raison de leur volume ou de leur nature : produits toxiques, inflammables, polluants, déchets verts, gravats, ferrailles… Ces déchets sont ensuite acheminés, selon leur typologie, vers les filières de valorisation adaptées. Ces déchets sont triés et traités dans le respect de l’environnement. Ils sont valorisés en matière ou en énergie, ce qui permet d’économiser les res-sources naturelles.



> La déchetterie n’est pas une décharge

Ne pas confondre déchetterie et décharge ! Contrairement aux déchetteries du SIETREM, les décharges reçoivent des déchets en mélange. Les déchets qui y sont apportés ne sont pas valorisés mais enfouis. En raison de leur nature, les déchets accueillis fermentent et provoquent des nuisances olfactives, à l’inverse des déchetteries, qui n’acceptent pas de déchets ménagers organiques.

 

Halte aux idées reçues !

Contrairement à certaines croyances, une déchetterie ne génère pas de nuisances ! Les typologies de déchets acceptées en déchetterie (déchets verts, déchets électriques et électroniques, déchets ménagers spéciaux : peintures, solvants, produits phytosanitaires…, mobiliers encombrants, ferrailles et gravats…) n’engendrent pas d’odeurs. En termes de bruit, de faibles nuisances sonores liées au trafic des véhicules et à l’enlèvement des bennes peuvent être observées en journée, aux horaires d’ouverture de l’équipement. Enfin, la localisation du terrain, au sein d’une zone d’activités, se prête totalement à ce type de service puisque les habitations les plus proches sont situées à plusieurs centaines de mètres. De ce fait, aucune nuisance n’est à craindre pour les Thorigniens.

 

 > Le SIETREM, acteur de la transition écologique

Ce nouveau service de proximité s’intègre dans une politique globale de gestion des déchets et dans un plan d’actions de lutte contre les dépôts anarchiques en tout genre. Le SIETREM s’inscrit dans une démarche éco-responsable et vertueuse dont le principal objectif est de développer un modèle durable et respectueux de l’environnement. C’est donc dans cette optique qu’un projet de création de réseau de chaleur est à l’étude et que des solutions pour la valorisation des biodéchets seront déployées à court terme. Citons également la mise en service du futur centre de tri des emballages ménagers, équipement à la pointe de la technologie qui devrait être opérationnel au second semestre 2022. Les performances de ce nouveau centre optimiseront la qualité du tri, ce qui permettra d’économiser un maximum nos précieuses matières premières.

 

À propos du SIETREM
Syndicat de collecte et de traitement des déchets ménagers, le SIETREM compte 31 communes adhérentes, soit un bassin de population de 308 000 habitants. Le syndicat assure la collecte, le traitement et la valorisation d’environ 143 000 tonnes de déchets par an. Le SIETREM a également pour mission de sensibiliser, d’informer et d’accompagner les habitants dans leurs gestes de prévention et de tri des déchets afin de préserver un maximum l’environnement. La politique du syndicat s’inscrit dans une démarche novatrice, dynamique, vertueuse et tournée vers l’économie circulaire.