Actualités

DSC 0056Mardi 13 novembre 2018, Michel GERES, Président du SIETREM et Gérard EUDE, Président de la Maison Intercommunale de l’Insertion et de l’Emploi (M2IE) Paris Vallée de la Marne ont signé une convention qui permettra à l’association de récupérer les vélos déposés par les habitants en déchetterie de Noisiel. Une fois collectées par les membres de la M2IE, les bicyclettes seront remises en état par du personnel embauché en contrat d’insertion avant d’être revendues à un prix attractif. Le partenariat débutera samedi prochain, à l’occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets. Michel GERES a salué cette initiative éco-responsable et a félicité les membres de l’association pour leur implication en faveur du réemploi. 

Vous souhaitez mettre à disposition de la M2IE vos vieux vélos ? Rien de plus simple ! Déposez-les aux horaires d’ouverture de la déchetterie de Noisiel. Les gardiens les stockeront dans un espace dédié en attendant qu’une seconde jeunesse leur soit donnée. 


A propos de la M2IE

La Maison Intercommunale de l’Insertion et de l’Emploi, qui œuvre pour l’accompagnement, la formation et l’insertion a été créée en 2015 et propose aux habitants du territoire de Paris Vallée de la Marne différents services en lien avec le vélo (vente de vélos, ateliers participatifs, maintenance et location…) tout en sensibilisant le public aux problématiques environnementales et aux modes de circulation alternatifs.
Pour plus d’informations, contactez la M2IE au 01 64 62 22 49.



A vos agendas !


Venez à la rencontre de la M2IE lors de l’atelier réparation vélos proposé à l’occasion de la Semaine européenne de la réduction des déchets, le samedi 24 novembre de 14h à 17h30 à la Maison de la nature de Ferrières-en-Brie.

À l'occasion de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets qui aura lieu du 17 au 25 novembre 2018, le SIETREM vous propose de nombreuses animations.

Compostage, anti-gaspillage alimentaire, recyclerie, etc. de nombreuses thématiques autour des déchets seront abordées tout au long de cette semaine.

Pour retrouver le programme complet de la semaine, cliquez sur ce lien. 

Plusieurs habitants des communes du SIETREM nous ont informés du passage à domicile de colporteurs qui proposent la vente de calendriers 2019 pour le compte du syndicat ou du prestataire de collecte (SEPUR).

Le SIETREM n’autorise aucun agent à vendre des calendriers en son nom et ne cautionne sous aucun prétexte le démarchage en porte-à-porte. Ces solliciteurs ne sont donc pas des agents du syndicat et ne sont en aucun cas mandatés par la collectivité.

Par ailleurs, la position du groupe SEPUR (titulaire du marché de collecte des ordures ménagères, collectes sélectives et encombrants) concernant la vente des calendriers est la suivante :

aucune carte professionnelle ou attestation autorisant à un quelconque démarchage commercial (étrennes) n'a été fournie aux agents de l'entreprise. La Direction rappelle qu'il est strictement interdit d'utiliser la raison sociale ou le logo SEPUR, que les heures de travail de ces agents sont exclusivement réservées aux actions de collectes des déchets ménagers, et que tout contrevenant à ces directives s'expose à d'éventuelles poursuites ou sanctions.

En cas de doute ou de démarchage malveillant, veuillez alerter la police municipale de votre commune ainsi que votre mairie.

Lors de cette édition 2018, 1 081 visiteurs ont été recensés lors de cette journée (contre 620 l’an dernier). Accompagnés de Lulu la mascotte du SIETREM, petits et grands ont pu visiter le centre de tri et participer à de nombreuses animations sur la thématique des déchets (tri, prévention des déchets, jardinage au naturel, gratiferia de livres, démonstration de benne de collecte, ateliers recyclage de bouchons en plastique et de livres, etc.). De nombreux élus du territoire et du syndicat dont le président Michel GERES et Rodrigue KOKOUENDO, Député de la 7e circonscription de Seine-et-Marne ont tenu à participer à cet événement convivial.
A noter que lors de cette journée, 540 kilos de livres initialement destinés à la poubelle ont été donnés aux visiteurs. De plus, 30 kilos de piles ont été apportés par le public en vue de leur recyclage.

Merci à tous pour votre participation qui a largement contribué à la réussite de cette belle journée éco-responsable !

Retrouvez les photos de la journée portes ouvertes dans la galerie photo !

Chaque année, les adjoints de communication proposent aux écoles élémentaires (classes de cycle 3) des collectivités adhérentes des interventions en milieu scolaire. Celles-ci se déroulent en 2 temps. La première session est axée sur la prévention et l’incinération tandis que la seconde est dédiée au tri des déchets. En souvenir de leur visite, le personnel du syndicat remet à chaque enfant un cadeau sur la thèmatique de la prévention ou du tri. Au cours de cette année 2018/2019, ce sont des gourdes en aluminium qui seront distribuées aux écoliers sensibilisés. Cette initiative a pour objectif de promouvoir la consommation d’eau du robinet afin de réduire la quantité de bouteilles en plastique.

En parallèle de ces interventions en milieu scolaire, les agents du SIETREM proposent également des visites du centre de tri et de l’Unité de Valorisation Énergétique de Saint-Thibault-des-Vignes. En 2017, 358 enfants ont visité le site où sont incinérées les ordures ménagères et 325 écoliers ont pu découvrir l’installation qui permet de trier les emballages.

Vendredi 21 septembre, l’OCAD3E, organisme coordonnateur de la filière des DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques) a récompensé le SIETREM pour toutes les mesures de sécurité mises en œuvre au sein de ses déchetteries.

Pour Michel GERES, président du SIETREM, la question de la sécurité sur les déchetteries est
« extrêmement importante ». Depuis plusieurs années et sous l’impulsion de Dominique FRANÇOISE, Vice-présidente chargée des déchetteries, le SIETREM déploie un dispositif de protection important (caissons maritimes, système de fermeture des locaux de DEEE, marquage des équipements, alarme et vidéosurveillance, rehaussement des clôtures et portails jusqu’à 2 mètres…) pour lutter contre les intrusions et dégradations dans les déchetteries et pour protéger les gisements.

Parmi les 5 déchetteries que compte le SIETREM, c’est plus particulièrement la déchetterie de Saint-Thibault-des-Vignes qui a été choisie par l’OCAD3E comme site vitrine. Ainsi, Amélie HEURTIER, responsable développement de l’éco organisme ECOLOGIC, a remis à M. GERES et Mme FRANÇOISE une caméra de surveillance en récompense des efforts entrepris par le syndicat en matière de sécurisation. Après avoir remercié l’équipe du SIETREM pour son implication, le Président a invité les convives à visiter la déchetterie.

Des projets à venir     

Après le succès de la déchetterie mobile dans les villes de Dampmart et Thorigny-sur-Marne, Michel GERES a profité de cette cérémonie pour annoncer le projet d’ouverture d’une 6ème déchetterie au Nord de la Marne.

 

 

Vos habitudes en matière de prévention nous intéressent ! Nous comptons sur vous pour répondre à ce questionnaire de 20 questions.  

Pour participer, cliquez ici ! 

Merci d'avance ! 

 

À partir du 1er octobre 2018, les déchetteries du SIETREM passeront aux horaires d'hiver : 

plaquette déchetterie A5 2016 200616 1

Retrouvez toutes les informations sur les déchetteries en cliquant ici.

DSC 0071

Les vacances sont terminées, c’est la rentrée ! Pour cette nouvelle année scolaire le SIETREM a décidé de fournir aux élèves de CM1 du territoire, un agenda pédagogique en remplacement des cahiers d’écriture distribués les années précédentes. A

ccompagnés de Gaf & Gaspy dans leur cartable, les élèves pourront revoir à tout moment les bons gestes à adopter pour bien gérer leurs déchets grâce à des jeux, des quizz et des bandes dessinées. Certains d’entre eux bénéficieront également d’une sensibilisation des adjoints de communication durant l’année.

Environ 4 300 agendas ont été distribués dans 96 écoles par les agents du SIETREM.

Le président du SIETREM M. Michel GERES, le vice-président à la communication M. Hien Toan PHAN ainsi que le directeur général du M. Patrick DONZEL-BOURJADE se sont rendus à l’école « Les Saules » de Collégien le 7 septembre 2018 pour une remise en main propre des agendas.

DÉCHETS D’ACTIVITÉ DE SOINS À RISQUES INFECTIEUX (DASRI)

Fréquemment, les agents du centre de tri signalent que des déchets de soins arrivent sur la chaîne de tri. Lorsqu’ils sont jetés dans la poubelle jaune ou avec les déchets ménagers, les agents qui collectent ou qui trient vos déchets manuellement peuvent se piquer (même si vous aviez pris soin de les mettre dans une boîte sécurisée). En effet, les camions qui collectent vos déchets les compactent et les seringues se retrouvent en vrac parmi les autres déchets. Les agents qui se piquent peuvent alors faire l’objet d’un traitement médical préventif très lourd psychologiquement et physiquement. De plus, ce traitement ne permet pas toujours d’écarter le risque de contamination !

Pour éviter ces accidents, l’éco-organisme DASTRI a mis en place un dispositif pour sécuriser l’ensemble de la filière et faciliter la vie des patients et des utilisateurs d’autotests de diagnostic de maladies infectieuses transmissibles. DASTRI fabrique et distribue gratuitement aux personnes concernées des boîtes jaunes à couvercle vert par l’intermédiaire des pharmacies. Ces boîtes testées dans diverses situations garantissent de stocker en toute sécurité les déchets de soins perforants (aiguilles, seringues…) et ceux résultant de l’autotest (autopiqueur). Pour s’en procurer gratuitement, il suffit de demander une boîte à son pharmacien, sur présentation d’une ordonnance.

Plus de 1600 points de collecte sont repertoriés sur le site www.dastri.fr

Les déchets de soins qui ne comportent pas de risques infectieux et qui ne font pas partie des 12 catégories énumérées ci-dessus sont assimilés aux ordures ménagères (comme les abaisse-langues, les gants jetables, emballages d’articles stériles...). Ils peuvent donc être jetés dans la poubelle grenat. Attention aux déchets de soins à risques infectieux qui ne sont pas listés ci-dessus. Ils ne doivent pas être jetés dans le bac d’ordures ménagères ni dans le bac de tri. Ils doivent être pris en charge par les professionnels de santé qui ont l’obligation de les éliminer selon la règlementation en vigueur. Plus d’informations sur le site solidarites-sante.gouv.fr - soins et maladies - qualités des soins et pratiques - Elimination des déchets d’activités de soins à risques infectieux.