Le SIETREM assure la collecte, le traitement et la valorisation des déchets ménagers :

La collecte
1. Les déchets résiduels : services de 2 à 3 jours par semaine suivant les communes. 138 315 tonnes collectées en 2015.
2. Les emballages légers et les emballages en verre : collecte 1 fois par semaine ou 1 fois tous les 15 jours : 14 959 tonnes de verre, d’emballages et de journaux-magazines collectées en 2015.
3. Les encombrants : service spécifique à chaque commune. 6 772 tonnes collectées en 2015.
4. Les déchets communaux : déchets produits et collectés par les services techniques des communes. 6 647 tonnes de déchets divers et 1 634 tonnes de déchets verts collectées en 2015.
5. Les déchets des marchés : 840 tonnes collectées en 2015.
6. Les conteneurs : 65 869 bacs pour les déchets résiduels, 55 802 conteneurs pour le verre et 59 328 bacs pour la collecte sélective des emballages et du papier en 2015.

Le traitement
Les matériaux recyclables issus des collectes sélectives sont acheminés au centre de tri de Chelles, où ils sont répartis en 10 catégories de produits. À compter de l'été 2017, les emballages seront traités au nouveau centre de tri de Saint-Thibault-des-Vignes.
Le tri manuel (et prochainement optique) permet d’éliminer les indésirables (erreurs de tri des habitants) qui sont incinérés dans les fours de l’usine de Saint-Thibault-des-Vignes.

Les camions de collecte des ordures ménagères résiduelles déversent leur chargement à l’usine d’incinération de Saint-Thibault-des-Vignes d’une capacité de traitement de 155 000 tonnes par an.

Le SIETREM dispose également d’un réseau de 5 déchetteries (Chanteloup-en-Brie, Chelles, Croissy- Beaubourg, Noisiel, Saint-Thibault-des-Vignes) permettant de récupérer les gravats, déchets verts, déchets ménagers toxiques, les DEEE, les huiles, les piles, les lampes…
En 2015, 19 342 tonnes de déchets ont été apportées sur les 5 déchetteries.

La valorisation
Les matériaux recyclables sont dirigés vers leur filière de recyclage : verre, papier, aluminium, etc.
Les résidus d’incinération des ordures ménagères, appelés mâchefers, sont utilisés pour remblayer routes et terrains. L’incinération permet également de produire sa propre électricité et de vendre le surplus à EDF.
En 2015, 68 231 MWh d'éléctricité ont été produits grâce à la combustion des déchets ménagers éliminés dans les fours de l'usine d'incinération de Saint-Thibault-des-Vignes.

Quant aux gravats collectés dans les déchetteries, ils sont employés pour les remblais de construction. Les déchets verts sont quant à eux transformés en compost.