Le broyat a toute sa place dans les jardins. Il répond à une double prise de conscience : celle de jardiner au naturel et celle de réduire le volume des déchets verts déposés à la collecte ou en déchetterie.

Le broyat est obtenu à partir des tailles de haies, de petites branches d’arbres… (on parle de broyat de bois), ou avec des feuilles mortes (broyat de feuilles).

 

> Comment l’utiliser ?

- En paillis : les qualités nutritives du broyat stimulent la fertilité du sol. Ainsi, en disposant une épaisseur de 5 cm environ au pied des plantes ou des haies, le paillis permet d’enrichir son jardin. Cette méthode de jardinage au naturel reproduit le même mécanisme d’autosuffisance qu’en forêt. L’humidité du sol est alors conservée et la vie de nombreux champignons et micro-organismes maintenue. C’est également un moyen efficace pour limiter la pousse des mauvaises herbes et protéger les plantations des fortes gelées hivernales. Le broyat peut être épandu à n’importe quel moment de l’année. 
Attention, il est déconseillé d’utiliser du broyat de thuyas sur de jeunes plantations, il peut avoir un effet herbicide si les plants sont trop frais.

- Pour le compostage : Le broyat peut être un élément essentiel pour produire un bon compost. Il apporte le carbone nécessaire à la vie des micro-organismes et permet d’absorber l’humidité en excès. Il est très efficace dans les composteurs à très grand volume car il restructure la matière présente et facilite le passage de l’air.

Pour rappel, il est possible de réserver un composteur, cliquez sur ce lien. Une participation de 20 euros sera demandée le jour du retrait.

 

> Comment faire du broyat ?

Constituez un stock suffisant de feuilles mortes, de tailles de haies et de petites branches d’arbres… Broyez-les ensuite à l’aide d’un broyeur de végétaux que vous pourrez louer à la journée dans les magasins spécialisés. Vous pouvez également solliciter votre entourage ou avoir recours à une plate-forme d’échange pour en emprunter un !